Groupement au service de la performance industrielle Groupement au service de la performance industrielle

Accueil > Presse > Revue de presse GASSMEID > Sous-traitance industrielle : trente PME du Dunkerquois scellent l’union (...)

Sous-traitance industrielle : trente PME du Dunkerquois scellent l’union sacrée

Article publié le : samedi 18 décembre 2010 par La voix du nord

« Lavoixeco - Parce que les opportunités du marché local diminuent, et surtout, parce que l’union fait la force, trente PME de sous-traitance industrielle du Dunkerquois (1) ont décidé de se regrouper au sein d’une grappe d’entreprises. Objectif : mutualiser des actions commerciales et des moyens humains pour diversifier leurs activités. Illustration avec Prometa PR, société de protection métallique de Grande-Synthe, qui a intégré ce vaste réseau d’entreprises.

JPEG - 12.4 ko

GASSMEID. Traduisez : groupe association des sociétés de services et de maintenance à l’industrie du Dunkerquois. Soutenue par la CUD, la CCI et Dunkerque Promotion, cette association de type loi 1901, dont la gouvernance est assurée par les chefs d’entreprise concernés, regroupe trente PME-TPE, soit plus de 1 000 salariés, et des structures comme Entreprendre ensemble et Alliance emploi (groupement d’employeurs). « Les PME n’ont pas forcément les moyens de mener seules des actions commerciales. Ensemble, elles le peuvent », résume Christian Fraud, directeur de Dunkerque Promotion, qui a piloté le projet.

Président de Prometa PR (32 salariés), Frédéric Flajolet a aussitôt adhéré à la démarche. « Le but est de se connaître, de découvrir nos particularités, nos complémentarités, et de déterminer sur quoi nous pouvons travailler ensemble », souligne-t-il. Et de citer un exemple concret : « Le coût d’un stand sur des salons comme ceux d’Hanovre ou du Midest peut être très lourd à supporter pour une petite entreprise. En y allant à trente, on divise ce même coût par 30 ! » Idem pour l’achat de fournitures : « Si nous devons acheter des chaussures de sécurité ou des bleus de travail, nous le ferons ensemble et bénéficierons ainsi de ristournes conséquentes », reprend Frédéric Flajolet.

Autre avantage : la mutualisation des moyens humains. « Je n’avais pas d’animateur hygiène, sécurité, environnement à temps plein car cela n’était justifié. Grâce à Alliance Emploi, quatre entreprises adhérentes à la grappe, dont la mienne, vont pouvoir se partager les services de cet animateur et notre facture sera divisée par quatre », explique le président de Prometa PR.

Nouveaux marchés

Quid des PME concurrentes qui adhèrent au groupement ? « Nous allons rédiger une charte mais nous ne sommes pas là pour prendre les clients des autres adhérents. Nous ne sommes pas dans une logique d’agressivité mais de compétences et de complémentarité », répond Frédéric Flajolet. Plus concrètement, si une entreprise de la grappe rencontre un problème pour répondre aux besoins d’un client, elle pourra solliciter l’aide d’un autre adhérent spécialisé dans le même secteur d’activité, et vice-versa. « Au sein du GASSMEID, reprend Frédéric Flajolet, la plupart des entreprises ont toutefois des activités complémentaires (génie civil, isolation, levage, peinture industrielle, etc.).

Ensemble, nous essayons de développer des marchés hors de nos frontières, notamment au Maghreb, où de réels besoins existent en matière de maintenance industrielle, de constructions, etc. ».

Ainsi, grâce aux marchés déjà développés au Maghreb par des entreprises adhérant à la grappe et grâce, aussi, aux relations développées par la CUD avec ces mêmes pays, « nous nous appuierons sur ces relations territoriales pour générer de l’activité économique », conclut Frédéric Flajolet. »


Voir en ligne : La voix du nord

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document